ARDUINO

 

Porte automatique de poulailler

Mangeoire automatique de poulailler

Fenêtres automatique de serre potagère

Gestion pompe de puits si manque d'eau

 


 

PORTE AUTOMATIQUE DE POULAILLER

Octobre 2018 : porte automatique de poulailler avec Arduino et moteur pas à pas :


Le programme : poulailler_fermeture_automatique_step-moteur_andre_20181106.ino

Pour gagner du temps, j'utilise une minuscule carte d'alimentation du commerce qui me sort du 5V bien régulé. Avec le moteur pas à pas (2euros...), comme on peut lui faire faire x tours (en fonction de la hauteur du trou), je n'ai besoin que d'un seul capteur à aimant ILS. En gros, au démarrage du système (ou reset), la porte monte jusqu'en haut pour se caler. Après, s'il fait noir, elle descend en faisant le x nombre de tours définit dans le programme. Pour régler la sensibilité d'ouverture / fermeture, le mieux est de positionner le capteur de lumière (LDR) à un endroit qui reçoit plus ou moins la lumière du soleil (le potentiomètre de 1K est moins pratique à régler, surtout si vous ne visualisez pas avec un PC).
Il faut éviter de laisser longtemps le système éteint car de l'humidité pourrait oxyder la carte Arduino (lorsqu'il chauffe, il séche). Utiliser des cables rigides pour éviter qu'ils ne soient mangés par les souris/rats (ils adorent le plastique), ou enroulés de scotch d'aluminium, de métal, etc.
La consommation doit d'être d'environ 50mA en veille et env. 200mA lorsque le moteur tourne. On peut coupler ce système avec une horloge de ce type pour limiter encore la conso (celle-ci consomme env. 5mA) :

Conseils pour le montage :

- Bien centrer/équilibrer la fixation du fil sur la porte et bien positionner le fil du moteur au milieu (sinon, il y a des risques d'usure prématurée du fil et du moteur). Pas facile de faire des noeuds qui tiennent avec du fil nylon : il faut les serrer avec une petite pince et en faire au minimum 4 ou alors faire des noeuds de chaise.

- Le boitier contenant l'électronique doit être placé avec les fils électriques en bas, pour ne pas que l'eau rentre dedans. On peut ajouter une protection pour la pluie et le soleil : une sorte de petit toit, avec du plastique de bidon ou un morceaux de gouttière en zing déplié.

- Si la porte est dans le poulailler (le mécanisme est ainsi mieux protégé de la pluie), je conseille d'entourer les fils électriques avec du scotch d'aluminium (ou plaque de métal) pour éviter que les rats / souris ne les mangent.

- En extérieur, il est important de garder le circuit électronique toujours allumé pour ne pas qu'il s'oxyde.

- Le réglage de la sensibilité à l'ouverture se fait en positionnant le capteur de lumière (LDR) + ou - au soleil. Il y a aussi un petit potentiomètre dedans qui permet un réglage, mais cela oblige à brancher un PC pour visualiser les changements effectués. On peut aussi modifier les valeurs directement sur le programme : il suffit d'enlever la carte arduino nano de son support, de la brancher avec un cable USB-mini USB, et d'installer le logiciel arduino sur son PC.

On peut mettre un émerillon sur le fil de nylon, côté porte, pour supprimer tout mauvais enroulement / entortillement.

 

Conclusion : ce système est encore plus fiable et durable que les précédents (même avec de l'humidité et oxydation, le moteur pas à pas tourne toujours), à un coût très bas (10€ le tout) et rapide à réaliser (quand même env. 10h avec la fabrication de la porte).

 


MANGEOIRE AUTOMATIQUE DE POULAILLER


Novembre 2018 :


Ne pas prendre un bidon trop grand, car le poids du grain augmente la pression sur le moteur au point de le bloquer


Il faut mettre un petit angle vers le bas pour que le grain tombe doucement

 


On voit au fond un bouchon de visite dans lequel j'ai fait un gros trou. Il se dévisse facilement pour démonter le système

Les bouchons de visite à droite et à gauche permettent de démonter facilement le système.

 

C'est un poulailler tout en hauteur, qui ne prend pas trop de place. Dans le placard grillagé, on met la paille et le grain des poules.

 

Le "fermoir" de la porte

 

L'idée de la mangeoir automatique était : le matin, lorsque le soleil se lève, porte fermée, la mangeoire donne un peu de grain, les poules mangent, 15mn après la porte s'ouvre. Du coup, lorsque les rats rentrent, il n'y a plus rien à manger. Finalement, comme on a plus de rat, la mangeoire donne en même temps que la porte s'ouvre.

 

Fabrication mangeoire :

J'ai utilisé un tube d'évacuation d'eau de 50mm (si plus petit, augmentation des risques de bourage).

Faire une sorte de vis d'archimède avec un fil de fer épais (4-5mm). On peut enrouler le fil de fer sur un tube de 20mm pour lui donner une belle forme (un tube de 30mm est trop gros). Il faut faire attention de ne pas trop se rapprocher des paroies du tube gris de 50mm, car si vous vous en approchez trop, du grain se coincera entre le tube gris et la vis d'archimède ; et cela forcera sur le moteur. Il faut que la vis d'archimède soit parfaitement droite et les axes parfaitement au milieu (sinon le moteur va forcer).

Si vous arrivez à bien le faire, vous n'aurez pas besoin d'un gros moteur ; le mien : moteur pas à pas 28BYJ-48 5V DC avec réducteur intégré (j'utilise le même pour les portes automatiques de poulailler).

Ma fixation du moteur donne de la souplesse au niveau de l'axe et permet de démonter rapidement le moteur (la chambre à air est importante pour éviter les glissements).

Les bouchons de visite permettent de démonter le tout rapidement (si blocage).

Il est important d'avoir une pente suffisante à la sortie.

Plutot que de les coller, je conseille de bloquer les différents tubes avec une minuscule vis (ou alors un très léger point de colle), cela permet de les réutiliser dans le futur (et aucun intérêt de les coller dans notre usage).

Le schéma électronique :

Il y a la mangeoire et la porte automatique sur la même carte arduino Uno.

La mangeoire se met à tourner lorsque le soleil se lève (et donc quand la porte automatique s'ouvre). Il y a un bouton poussoir (avec retour par buzzer pour savoir où on en est : 1 bip=1 tour, 2 bip=2 tours, etc.) qui permet de définir le nombre de tour que le moteur pas à pas de la mangeoire doit faire tous les matins. Si on reste appuyé sur le bouton quelques secondes, on fait un "test moteur" et le moteur mangeoire se met à tourner au nombre de tours définis actuellement.
Le "LM35" est un capteur de température que je n'utilise pas actuellement (ce sera peut-être pour gérer le goutte à goutte automatique). J'ai fait attention de ne pas utiliser les broches de la carte GSM, pour pouvoir la brancher peut-être plus tard (m'envoyer un message si détection de cambriolage, etc.)

 

Le programme : terrain_garage_mangeoire_gag_poulailler_20181103.ino

 

 

 


FENETRES AUTOMATIQUE DE SERRE POTAGERE

Sur le même principe que la porte automatique du poulailler, j'ai réalisé des portes automatiques pour la serre.
Les moteurs sont toujours les mêmes : pas à pas 28BYJ-48 5V DC avec réducteur intégré. Ils suffisent emplement et lorsqu'il y a blocage, ils ne crament pas.

En mode été, tout est ouvert. On enlève la porte pour la mettre dans un endroit à l'ombre et la préserver. On installe également un voile d'ombrage blanc pour que ça chauffe moins (ça descend le maxi de température d'env. 5°C). Le filet vert au dessus est un filet anti-grêle (ça coute dans les 30€ et c'est très très solide et durable)

La porte l'hiver. 3 fenêtres commandées ensemble par le petit moteur tout en haut.
Les cartes de contrôle du moteur sont à vernir ou à mettre dans une petite boite étanche (ce que je vais finir par faire, car l'humidité gagne)

Fenêtre sud-est. Pareils, un seul moteur commande les 2 fenêtres.
Il y a un capteur ILS (magnétique) qui vérifit la bonne fermeture de la fenêtre (les autres n'en ont pas côté sud). Dans le programme, il faut utiliser ce capteur seulement au reset du système, car si vous l'utiliser tout le temps, une rafale de vent peut redéclencher les moteurs, faisant croire au système que la fenêtre n'est pas fermée..., donc à force, le fil s'emmèle autour du moteur, casse, etc.


Les cadres sont en bois, car plus facile à fabriquer. Une défonceuse est utile pour faire les fentes dans lesquelles on vient fixer les réglettes d'alu qui écrasent la bâche).
Malheureusement, la bâche tire très fort sur les cadres et les déforme. Mon installation a pour le moment 4-5ans, mais lorsqu'on changera la bâche (durée de vie de 5-10ans?), il faudra refaire les cadres.

On met un poids (pot yahourt en verre plein de platre avec sable) pour aider la fermeture des fenêtres.

 

La partie nord est indépendante de la partie sud . Il y a donc 2 cartes arduino, cela permet de ne pas griller toutes les plantations si une des 2 cartes arduino déconne (ce qui n'est jamais arrivé en 4 ans, c'est plus les fils qui cassent, ou le vent qui fait sortir le fil de la poulie).
Sur cette carte arduino de la partie nord, il y a un capteur d'humidité avec un bouton d'activation ou pas. Cela permet d'ouvrir lorsqu'il fait trop humide, mais malgré tout froid, et évite la prolifération des champignons (mildiou, etc.). On l'utilise surtout au printemps ou à l'automne (et l'info est envoyé vers la carte arduino qui ouvre les fenêtres du sud).

Les programmes : terrain_bas_serre_sud_v6_20200222.ino - terrain_bas_serre_nord_v6_20200222.ino

 

 

 

 

 

 

 


GESTION POMPE PUITS MANQUE EAU

 

 


PUITS VERGER

 

PULLUP : http://www.locoduino.org/spip.php?article122

 

 

 

D'autres montages ici :

http://www.gallinette.net/forum/showthread.php?t=29011

http://forum.arduino.cc/index.php?topic=265520.0

 

 

 

 

 

 

 


MattMonc, (page commencée en janv 2013)

 

MattMonc's Web, ACCUEIL